RDC-Fizi : au moins 6 morts dans des affrontements entre miliciens Twirwaneho et Maï-Maï près de Minembwe

Des violents affrontements entre miliciens armés se poursuivent près de Minembwe en territoire de Fizi au Sud-Kivu. Ce lundi 27 et mardi 28 Juin, les groupes armés de la coalition Gumino-Twirwane-Makanika-Android se sont encore fois affrontés aux miliciens Maï-Maï Biloze Bishambuke.

Selon des informations parvenues à LaPrunelleRDC.info, les combats ont eu lieu dans les régions de Kivumu, Irumba ainsi que Kabingu dans le Secteur de Lulenge, groupement Basimunyaka Sud.

Des sources généralement bien informées évoquent des pertes d’au moins 5 combattants dans les rangs des miliciens de la coalition Twirwaneho et au moins 2 morts chez les miliciens Maï-maï Biloze Bishambuke.

Par ailleurs, au moins dix miliciens de la coalition Twirwaneho ont été blessés. Au moins cinq blessés du côté miliciens Maï-Maï.

Les FARDC confirment

L’armée sur place reconnait que la situation dans ces localités autour de Minembwe reste préoccupante à la suite de ces incessants affrontements entre groupes des miliciens.

« Plusieurs dégâts sont rapportés de part et d’autre. On rapporte quatre morts et dix blessés du côté coalition Twirwaneho-Makanika. Les blessés sont pour l’instant pris en charge à l’Hôpital Général de Minembwe. Il y a eu 5 blessés et deux morts du côté maï-maï Biloze Bishambuke selon des sources concordantes. En outre, l’ors d’une patrouille de reconnaissance vers Bijombo, les FARDC ont été interceptées à plus ou moins 7 kilomètres de notre poste de commandement de Kamombo par les Twirwaneho-Makanika. Un militaire a été légèrement blessé par balle », explique le Lieutenant Meya Gbe Jérémie Porte-Parole de la 12ème Brigade de Réaction Rapide basée dans les Hauts-plateaux sud Sud-Kivu.

Ces affrontements deviennent de plus en plus récurrents dans la région de Fizi. Cette fois, ce sont des groupes armés qui s’affrontent. Le jeudi 23 Juin dernier, des violents affrontements ont encore opposé des groupes armés actifs dans la région de Fizi au Sud-Kivu.

Pour l’instant, regrette la Société Civile des Compatriotes Congolais (SocicoRDC), des populations continuent à se déplacer pour des régions supposées sécurisées.

“Il y a un déplacement massif des paisibles citoyens vers différents villages environnants. La Société Civile des Compatriotes Congolais condamne fermement ces actes ignobles des groupes armés qui continuent toujours à déstabiliser la situation sécuritaire des paisibles citoyens”, dit Kelvin Bwija, Coordinateur de SocicoRDC.


Prunelle RDC/Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*