RDC-Katanga : forum de l’unité et réconciliation, Maître Joseph Kongolo réagit

Initié dans le but d’unir et de réconcilier les filles et fils Katangais, le forum qui a réuni différents notables de la province se clôture ce dimanche 22 mai 2022. Ceci est une occasion offerte à tous les ressortissants de l’espace grand Katanga de se retrouver autour d’une même table. L’objectif est de parler de leurs problèmes, positifs ou négatifs. Ces assises du centre pastoral de l’archidiocèse de Lubumbashi suscitent plusieurs réactions.

Maître Joseph Kongolo, coordonnateur du bureau de représentation provinciale de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), qui a participé à ce forum, pense qu’il y a plus à gagner. ”Nous avons réfléchi ensemble pour voir comment l’avenir peut être bénéfique pour tous et surtout pour les générations futures. Afin que tout le monde prenne conscience du danger qui guette la communauté et voir comment le pire peut être évité”.

Loin du tribalisme

Estimer que ce forum pourrait favoriser le tribalisme est pour lui une pensée erronée. ”Le Katangais est un peuple hospitalier. Depuis des siècles, il vit avec tout le monde, nationaux comme étrangers”. Ainsi, ajoute-t-il, ”l’organisation de ce forum a été juste une occasion pour que les Katangais se retrouvent.

Qu’ils puissent ensemble présenter leurs préoccupations, les analyser et voir comment trouver des solutions pour une bonne cohésion interne”. À la question de savoir si le forum ne va pas exacerber des tendances tribalistes, Maitre Joseph ”ne pense pas que de nature qu’un Katangais soit tribaliste”.

Uni comme un seul homme

Il faut souligner que, si pour certaines langues ces assises ont une couleur politique, ce fils du Katanga ne le voit pas de cet œil. ”Il faut savoir que tout le monde est politique. Vous verrez que même dans nos familles, on est politique. Parce que la politique, c’est l’art de gérer, d’administrer. Certainement, dans notre pays, la politique a une place de choix. Et lorsque l’on parle de conflit, dans la plupart des cas, ils sont situés au niveau des politiciens. Voilà pourquoi, ce qui était importe est que tous se sont réunis, politique ou non politique. Tous, ensemble, nous étions les uns aux côtés des autres, cherchant à trouver des solutions à nos problèmes”, a souligné Maitre Joseph.

En conclusion, plusieurs sont ceux qui saluent cette initiative de l’archevêque de Lubumbashi, Monseigneur Fulgence Muteba.


magazinelaguardia.info / Provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*