RDC : les députés de l’Ituri et Nord-Kivu opposés à la prorogation de l’état de siège

Les députés de l’Ituri, du Nord-Kivu et les alliés s’opposent à la prorogation de l’état de siège dans leurs provinces. Dans une déclaration lue mardi 3 août, ils exigent l’évaluation générale des actions menées dans le cadre de cet état de siège avant de penser à un cinquième renouvellement. 

« Les députés de l’Ituri, du Nord-Kivu et les alliés dans les autres provinces ont décidé de ne pas assister à toute plénière visant une 5e prorogation de l’état de siège, parce qu’il y a plus de dégâts tant humains que matériels avant même l’état de siège », a affirmé le président du groupe de 26 provinces, Gratien Iracan.

En effet, l’Assemblée nationale examine mardi 3 août le projet de loi du gouvernement portant 5e prorogation de l’état de siège.

A en croire M. Iracan, un noyau de 94 députés nationaux issus de collectif de 26 provinces a analysé la situation et a jugé important la tenue d’une séance plénière avec les 500 députés pour faire l’état de lieu de la situation sur terrain.

« On a assez diabolisé les députés, il est temps que toutes les lumières soient faites sur ce qui passe dans l’Est [de la RDC]. Nous ne voulons pas que l’armée se cache derrière le secret défense. Surtout que le Chef de l’Etat lui-même a constaté et affirmé qu’il régnait la mafia au sein de l’armée »

, a fait savoir le président du groupe des 26 provinces.

Pour le député Iracan, toutes les organisations de la société civile de l’Ituri et du Nord Kivu « rejettent en bloc toute prorogation de l’état de siège. »

« Et si cela est fait, ce sera sans les députés de deux provinces », a-t-il prévenu.

Radio Okapi/provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*