RDC : L’option de la politisation de la CENI, adoptée au Parlement, ne garantit pas un processus électoral crédible (CENCO)

Ce lundi 21 juin 2021 lors d’une conférence de presse tenue à Kinshasa par l’abbé Donatien Nshole, les évêques catholiques affirment que la loi modifiant et complétant la loi organique portant organisation et fonctionnement de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) récemment adoptée au Parlement, ne garantit pas un processus électoral crédible, dans le message sanctionnant la 58ème assemblée plénière de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO).

 « L’opinion de la politisation de la CENI, avec la prédominance de la nouvelle majorité au pouvoir, adoptée au Parlement, ne rassure pas tous les acteurs politiques et sociaux, et ne garantit pas un processus électoral crédible. Ce qui porte les germes de contestation et de crises de légitimité qui fragilisent davantage la cohésion« , déclarent ces prélats catholiques dans leur message.

De ce fait, ils recommandent, notamment au Parlement d' »améliorer sensiblement la loi électorale afin de rassurer la population de la crédibilité des élections en 2023″.

Il sied de rappeler que la loi sur la réforme de la centrale électorale a été adoptée à l’assemblée nationale le 04 juin de l’année en cours, puis au Sénat le vendredi 11 de ce même moi. Il ne reste que sa promulgation par le président de la République, Félix Tshisekedi.

Signalons que cette loi ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique congolaise. À titre illustratif, Martin Fayulu, président du parti Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) et membre du présidium de LAMUKA, rejette ce texte. À l’en croire, cette loi consacre la politisation de la CENI.

 

 

provinces26rdc.net

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*