RDC : Nous avons pris des mesures pour sécuriser la ville – Dr. Muyembe (Goma-Ebola)

Docteur Jean Jacques Muyembe Tamfumu, directeur de l’INRB à Kinshasa, le 01/02/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Après la mort ce mercredi 31 juillet du deuxième cas confirmé d’Ebola à Goma (Nord-Kivu), Docteur Jean-Jacques Muyembe, qui dirige le secrétariat technique de la riposte contre la maladie à virus Ebola, a tenu à rassurer sur le travail qui est fait.

« Nous avons pris les mesures pour sécuriser la ville en ce qui concerne les transmissions. Nous sommes là pour empêcher que cette maladie ne continue une deuxième année ».
4/0QHeWl2ZMH-tzkky1KGEl8hmapZRaXV9ZnXUdT4g4ICHsp9lnbNhtdM

Il dit comprendre l’exaspération de la population par rapport à la durée de cette épidémie.

« Une année, c’est déjà trop. Les épidémies précédentes n’ont duré que trois ou quatre mois », a t-il ajouté.

Le premier enjeu de son action est celui de contrôler cette épidémie.

« Nous ferons tout ce qui est possible pour que cette épidémie soit contenue, sans risque de débordement », a t-il déclaré.

 

Docteur Jean-Jacques Muyembe, qui dirige le secrétariat technique de la riposte contre la maladie à virus Ebola, la mort du deuxième cas confirmé à Goma (Nord-Kivu).
« Nous ne devons pas être étonné de voir un nouveau cas ou un troisième cas. Cela traduit la qualité de nos interventions, particulièrement la qualité des travaux faits sur la surveillance. Nous devons nous préparer à cela », a t-il dit dans son interview.

Ce deuxième cas confirmé avait été diagnostiqué mardi 30 juillet. Il est décédé ce mercredi matin. Il était pris en charge au centre de traitement d’Ebola (CTE) à l’Hôpital Général de Référence de Goma, supporté par Médecins Sans Frontière (MSF).

 

The risk of national spread is high. The population in Goma, is highly mobile, so this is an event we have anticipated. This is why we have been doing intensive preparedness work in Goma so that any new case is identified and responded to immediately.

Tedros Adhanom Ghebreyesus

@DrTedros

Over 5000 have been vaccinated against in Goma, . Health centres have been provided with training and equipment to improve infection prevention and control. Screenings at border crossings have been reinforced & 24h monitoring implemented at the airport.

51 personnes parlent à

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*